Qu’est-ce que la présence attentive ?

Dans cette série de 4 articles sera explorée la notion de présence attentive (aussi appelée pleine conscience ou mindfulness). Plus précisément, ces articles présenteront : 1) une définition de cette notion, 2) son utilité et ses bienfaits en général et 3) lorsque appliqués à l’alimentation, ainsi que 4) des ressources pour en apprendre davantage sur le sujet.

Qu’est-ce que la présence attentive ?

 

La présence attentive porte plusieurs appellations telles que la conscience attentive, ou encore l’attention juste. Elle est parfois définie comme un trait, ou encore une disposition qui peut se travailler, mais a tendance à rester assez stable dans le temps. Cela implique que lorsque la présence attentive est travaillée chez une personne, elle ne change pas drastiquement d’une période à une autre de sa vie. C’est d’ailleurs sur cette définition que se baseront les prochains articles !

 

Plusieurs façons de mesurer la présence attentive ont été conçues, dont l’une des plus complètes la subdivise en 5 dimensions[1]. Elle consiste à 1) agir avec conscience face à ce qui survient d’un moment à un autre de son existence, à pouvoir 2) observer et 3) identifier par des mots ses expériences internes (telles que les sensations ou les émotions) et externes (tout ce qui survient dans l’environnement). De plus, elle est caractérisée par 4) la non-réactivité et 5) le non-jugement face aux expériences vécues.

Certaines de ces expériences sont agréables, tandis que d’autres sont désagréables, mais une personne faisant preuve de présence attentive est consciente que chacun des états d’esprit, sensations, émotions, etc. qu’on rencontre au cours de la vie, change avec le temps. Pour cette raison, ces expériences sont constatées, mais ne sont pas condamnées lorsqu’elles sont désagréables, ou recherchées avec avidité lorsqu’elles sont agréables.

 

 

 

 

La présence attentive a été transmise par les enseignements bouddhistes depuis des millénaires (*ici, lire issus de Bouddha lui-même et non de la religion que ses successeurs en ont fait par après). En Occident, elle est étudiée scientifiquement depuis les années 1970, et est utilisée comme traitement pour diverses problématiques de santé physique et mentale. De plus en plus connue comme méthode éprouvée pour améliorer le bien-être, la présence attentive est donc intégrée comme composante importante dans la vie d’un nombre grandissant de gens.

C’est notamment ce qui explique pourquoi le yoga et la méditation, pratiques pouvant cultiver la présence attentive, ont énormément gagné en popularité dans les dernières années.

Le prochain article expliquera plus en détails, pour quelles raisons et quelles retombées précisément, la présence attentive mérite d’être davantage connue et pratiquée !

 

 

 

Eliane Dussault